Théâtre et plus...
  Devenez membre du Lamartine   Le 24-09-2018 02:27 
Menu rapide

Menu Principal

· Nouvelles
  · Archives
· Articles de presse
· Galerie Photo
· Liens Webs
· Sondages
· Contact et Réservation

Connexion

Pseudo

Mot de Passe

Mot de Passe perdu?

Pas encore Membre?
Inscrivez-vous!


2012 : L'adaptation et la fable

dddd
L'adaptation et la fable




Ecrite à partir de sept pièces en un acte, l’adaptation « Un doigt de Guitry » est une création théâtrale inédite. Le défi a été d’utiliser un maximum de répliques originales et de n’écrire que les raccords nécessaires pour que l’histoire se tienne du début à la fin.


Le spectacle raconte la vie d’un théâtre en répétition dans les années 1930 : Le Théâtre De La Moule à Paris. Son directeur, Henri Demoule, fait passer des auditions dans la perspective de la création de son prochain spectacle : « Chez la reine Isabeau », pièce écrite par Jeanne Gainy, auteure bisexuelle aux motivations artistiques discutables.

Henri Demoule a tendance à engager les actrices davantage pour leurs mensurations que pour leur talent de comédiennes. Et quand il tombe par hasard sur la nouvelle stagiaire à la démarche chaloupée, il décide aussitôt de la prendre aussi dans sa distribution et lui propose une première répétition « privée » dans son bureau… Cette liaison ouvre le grand bal des couples infidèles : la secrétaire et le régisseur, la femme de Demoule et le premier rôle, Jeanne Gainy et le Tout-Paris, ….


De mensonges et quiproquos, Henri Demoule parvient tant bien que mal à boucler sa distribution et à présenter « Chez la reine Isabeau ».


Nous nous retrouvons donc soir de première.


Le directeur du Théâtre De La Moule s’adresse à la salle pour expliquer le génie de sa mise en scène futuriste… Et quand le rideau se lève, c’est stupéfait que le public assiste au délire d’Henri Demoule…


Posté le 11/9/2012 16:59:02 (492 lectures)
 

Liens relatifs
· Lire plus dans le sujet 2012
Format imprimable  Envoyer cette nouvelle à un ami



Powered by Capria & Associates
© 2002 Capria