Théâtre et plus...
  Devenez membre du Lamartine   Le 16-12-2018 04:38 
Menu rapide

Menu Principal

· Nouvelles
  · Archives
· Articles de presse
· Galerie Photo
· Liens Webs
· Sondages
· Contact et Réservation

Connexion

Pseudo

Mot de Passe

Mot de Passe perdu?

Pas encore Membre?
Inscrivez-vous!



2012 : Un doigt de Guitry

dddd
Un doigt de Guitry


11 représentations, 1280 spectateurs

entre le 20 septembre et le 7 octobre 2012


Sur scène :
Roseline Bals
Anne Béguin
Laurence Blanc
Sophie Dupuy Monnoyeur
Pierre Hauser
Laurence Hoenig
Stéphane Michaud
Thari Mino
Séverine Mutter
Elisabeth Ossola
Yahn Samitier


Coordination du projet : Pierre Hauser et Stéphane Michaud

Mise en scène : Stéphane Michaud et Elisabeth Ossola

Création lumière et régie : Olivier Schweri

Adaptation du texte : Stéphane Michaud

Affiche : Claude Steiner


Posté le 11/9/2011 18:40:11 (1227 lectures)
 La Suite... | 1149 octets en plus |

2012 : Le mot des metteurs

dddd
Mettre en scène Guitry...


... ouvre des horizons excitants.

Il y a d’abord l’assurance du rire.

Rires aux lectures,
rires aux répétitions
et, nous l’espérons, rires aux représentations.

Et rien n’est plus dur que de faire rire.
Les rouages de la drôlerie ne se livrent pas sur un plateau.
Il faut chercher dans chaque scène les ressorts comiques.
Essayer, construire, déconstruire, reconstruire…
Vaste entreprise jouissive...

Posté le 11/9/2012 16:08:10 (2217 lectures)
 La Suite... | 3228 octets en plus |

2012 : L'auteur

dddd
Sacha Guitry



"Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage".


Sacha Guitry est un comédien et dramaturge français, metteur en scène de théâtre, réalisateur et scénariste de cinéma, né en 1885 et mort en 1957. Auteur prolifique, il a écrit 124 pièces de théâtre, dont beaucoup furent de grands succès, et en a adapté lui-même dix-sept au cinéma. Interprète de la quasi-totalité de ses films, il est l’auteur d’une oeuvre cinématographique qui comprend trente-six films.


Guitry a inventé un style et un univers qui lui sont propres, basés sur des dialogues incisifs et percutants, souvent déclamés par lui. C’est sont statut de comédien de comédien et d’auteur complet, son apparente facilité et le succès constant qu’il obtient qui le rendent insupportable aux yeux des critiques. Désinvolture, élégance, finesse et humour alliés à une solide maîtrise technique, tout cela à de quoi attiser médisances et jalousies. Précisons encore qu’Orson Welles considérait Guitry comme son maître alors que François Truffaut – chantre de la Nouvelle Vague – voyait en lui un auteur complet comparable à Charlie Chaplin.


Malgré sa réputation de misogyne, Guitry a été marié cinq fois à des actrices en plus de nombreuses liaisons qu’il a entretenues avec des comédiennes et artistes. Guitry a souvent évoqué sa prédilection pour les femmes : « La solitude… c’est être loin des femmes ». Même si certains de ses écrits semblent dire le contraire, Guitry montre un amour inconsidéré aux femmes. Un de ses biographes ajoute même : « Sous les répliques spirituelles court l’angoisse de l’homme vieillissant face à une femme trop jeune qui lui échappe… ce qu’il trouve insupportable et naturel ». Francis Huster ajoute : « On dit souvent que Guitry est misogyne ; c’est n’importe quoi. Dans ses pièces, c’est l’homme qui trompe, pas la femme. Il était fou des femmes. Elles n’ont malheureusement jamais été folles de lui. Peut-être parce qu’il n’a jamais su les entendre, même s’il savait leur parler »...



Posté le 11/9/2012 16:40:02 (512 lectures)
 

2012 : L'adaptation et la fable

dddd
L'adaptation et la fable




Ecrite à partir de sept pièces en un acte, l’adaptation « Un doigt de Guitry » est une création théâtrale inédite. Le défi a été d’utiliser un maximum de répliques originales et de n’écrire que les raccords nécessaires pour que l’histoire se tienne du début à la fin.


Le spectacle raconte la vie d’un théâtre en répétition dans les années 1930 : Le Théâtre De La Moule à Paris. Son directeur, Henri Demoule, fait passer des auditions dans la perspective de la création de son prochain spectacle : « Chez la reine Isabeau », pièce écrite par Jeanne Gainy, auteure bisexuelle aux motivations artistiques discutables.

Henri Demoule a tendance à engager les actrices davantage pour leurs mensurations que pour leur talent de comédiennes. Et quand il tombe par hasard sur la nouvelle stagiaire à la démarche chaloupée, il décide aussitôt de la prendre aussi dans sa distribution et lui propose une première répétition « privée » dans son bureau… Cette liaison ouvre le grand bal des couples infidèles : la secrétaire et le régisseur, la femme de Demoule et le premier rôle, Jeanne Gainy et le Tout-Paris, ….


De mensonges et quiproquos, Henri Demoule parvient tant bien que mal à boucler sa distribution et à présenter « Chez la reine Isabeau ».


Nous nous retrouvons donc soir de première.


Le directeur du Théâtre De La Moule s’adresse à la salle pour expliquer le génie de sa mise en scène futuriste… Et quand le rideau se lève, c’est stupéfait que le public assiste au délire d’Henri Demoule…


Posté le 11/9/2012 16:59:02 (517 lectures)
 

Citation du Jour
Rasula tala, non, Balasu sata, non, Saluta basa, non et merde...
-- Laurence Blanc

Sondages

Quelles sont vos préférences?
Théâtre dramatique
Comédies
Comédies dramatiques
Théâtre classique
Comédies musicales
Revues
autre...
 


galerie : 2013_corps_parfait
Voir la galerie 2013_corps_parfait



Powered by Capria & Associates
© 2002 Capria